Archive for February, 2011

Gold Coast Hinterland

February 27, 2011

We went to visit our friends Hanny and Christine who are spending six weeks in Broad Beach (Gold Coast). We spent the night at there place and went the next day for a forest walk in the Hinterland

Avons rendu visite à nos amis Hanny et Christine qui sont pour six semaines à Broad Beach (Gold Coast). Nous avons passé la nuit chez eux et le jour suivant nous sommes allés faire une randonnée en forêt dans le Hinterland

Tamborine Moutain, at the Polish House. Our friends the parrots were awaiting us

Christine and Wanda

Broad Beach, view from the apartment

Last year the two towers on the front (Pepper towers) were still under construction and the works were on hold due to financial difficulties. They obviously managed to solve the issue and complete the constructions. Not all  apartments are sold, I saw a promotional ad at the movies the other day

Dinner at Moo Moo’s. Christine and the steak

Moo Moo is a trendy restaurant in Broad Beach. They specialize in steak. Christine ordered a steak, to be well done. It took ages before it came. When it finally was served it looked miserable, was burned on both sides. We complained. They were not very apologetic, mentioned this is the way they prepare it, but if we are not satisfied they will not charge it. So Christine had a very light dinner. Wanda, Hanny and myself had fish which was OK. I would not recommend this place for it’s meat.  

Had a long walk in Binna Burra (a section of the Lamington National Park), in the mountains, approximately 40 km from the coast. Beautiful world heritage rainforest.

Avons fait une longue randonnée dans le parc national de Lamington (section Binna Burra), dans les collines (ici on dit montagnes), à environ 40km de la côte. Belle forêt subtropicale faisant partie du patrimoine mondial .    

Balundjui cascade

04/03/2011

Restaurant Alchemy  

Met again with Hanny and Christine, in Brisbane this time. We had dinner together at restaurant Alchemy. The restaurant had been closed because of the floods and had just reopened 

Christine ordered again a “well done” steak. Again not such a success, this time it appeared to still be red. The restaurant apologised in a friendly manner, admitted the mistake and took it of the bill. The rest of the meal was excellent. We can keep on recommending this restaurant  

This photo is not very sharp, I don’t remember what we drunk that evening. That’s maybe why….  / cette photo est bien floue. Je ne me souviens pas ce que nous avons bu ce soir la. C’est peut-être ça la raison…

BBQ #5

February 20, 2011

 13-02-2011

Before the guests arrived / Avant l’arrivée des invités

      cleaning the pool before the party….

…. during tropical rain (see drops on the water)

 The party / la fête

Wanda, Basia, Maurice

Chef Chris in action

Wanda et le couple hollandais

Renata, Maggie, Colin, Marek

Jim, Chris, Sonia

front: Maggie, Colin / back: Wanda, Renata, Marek, Basia

 

12-02-2011

At Basia and Chris’ place / Chez Basia et Chris

The day before we visited Chris and Basia and they invited us to eat mussels with them / Le jour précédent nous étions passés chez nos amis Chris et Basia et ils nous ont invités à manger des moules avec eux 

Tasmania

February 20, 2011

27-01-2011/05-02-2011

Tasmania – Tasmanie 

We went for ten days to Tasmania and visited the eastern part of the island. We first went on a four day trekking tour through the Freycinet peninsula which is mainly a National Park. After that we rented a car and went down to the Far South

Nous avons fait un voyage de dix jours en Tasmanie. Nous avons visité la partie est de l’île. Nous avons tout d’abord fait quatre jours de randonnée avec un petit groupe dans le parc national du Freycinet, situé en grand partie sur une péninsule. Ensuite nous avons loué une voiture et avons longé la côte vers le sud.

Freycinet National ParkOyster Bay and the Freycinet peninsula on the horizon / La baie de Oyster (huîtres) et la péninsule de Freycinet à l’horizon

The first day we went by boat to Schouten Island which is south of the peninsula /Le premier jour nous sommes rendu en bateau à l’île de Schouten, au sud de la péninsule

Rochers de granit couverts de lichen / granit rocs covered with lichen

Schouten Island

pique-nique sur la plage / picnic on the beach

L’eau n’était pas très chaude, probablement entre 17 et 18 degrés (définitivement plus froid que la piscine des Marécottes, en Suisse). Wanda et moi avons malgré tout fait trempette

The water temperature was fresh, probably 17-18 degrees. Wanda and I nevertheless had a short swim

View from the heights, the little beach where we had the picnic is at the bottom left. The peninsula is on the right / vue depuis les hauteurs, la petite plage ou nous avons pique-niqué est en bas à gauche. la péninsule est sur la droite

Paul & Wanda 

Way back on the boat. The ouside temperature was around 20 degrees, but the wind created by the speed of the boat made it feel much cooler / Retour par bateau. Il devait faire environ 20 degrés mais la fraîcheur du déplacement d’air créé par la vitesse du bateau nous obligeait à bien nous couvrir 

“Ramassant des coquillages et chassant les papillons dans une période de révolution” – Henry Freycinet   

second day walk, we started along the beach / deuxième jour de randonnée, nous débutons le long de la plage

Promise Bay

Wallabi

Wineglass Bay

Wineglass Bay

Wanda & Paul

Wineglass Bay seen from the air- photo: unknown

Modern bush toilet, at start point day three / toilettes modernes au point de départ du troisième jour

Cleaning boots, making sure we do not transport soil from one area to another

Following the ancestral aboriginal track / suivant la piste ancestrale des aborigènes

Friendly Beach

Friendly Beach

Our guides Alana and Barney with Wanda – fourth (last) day, morning coffee on the beach / quatrième (dernier) jour, café matinal sur la plage

  

black swans / cygnes noirs

 

 

The Tasmanian Aboriginals – Les aborigènes de Tasmanie

Tongerlongletter, le chef de la tribu de l’Oyster Bay en 1831. Reproduction d’un sketch au crayon de Thomas Bock, probablement dessiné en janvier 1832.

 
 
 

 

 

L’histoire des aborigènes de Tasmanie est bien triste. Ils vivaient là depuis des milliers d’années, jusqu’à l’arrivée des européens, au début des années 1800. D’abord respectés et tolérés ils furent bientôt pourchassés et massacrés à mesure que la colonisation de l’île s’intensifiait et qu’ils tentaient défendre leur territoire. Vers 1840 les derniers survivants (200-300 individus) furent déportés volontairement vers l’île de Flinders, au nord de la Tasmanie, ou l’idée était de créer une réserve. La plupart ne survécurent malheureusement pas longtemps pour diverses raisons, entre autres pour cause nourriture inappropriée et manque de soins.  

The history of the Tasmanian aboriginals is a sad one. They were living there for thousands of years until the early 1800’s, when the Europeans arrived. First respected and tolerated they were soon chased and murdered, as the colonisation progressed and they tried to defend their territory. The last survivors were deported on a volontary base to Flinders Island, North of Tasmania. Most of them did not survive long. The health care was inexistant and the food provided was not appropriate.    

The South East / Le Sud – Est 

Woodbridge – our lodge for two night/notre studio de location pour deux nuits

The view on Bruny Island from the lodge / vue sur l’île de Bruny depuis le studio

Bruny Island – texte officiel”forêt gérée pour usages multiples”, graffitti “entre autres papier pour copieur, papier de toilettes, carton”, graffitti plus petit: ” que nous utilisons tous, toi y compris”

Il y a un vaste débat sur la gestion des forêts en Tasmanie. Certaines zônes sont protégées et ont été déclarées parc national, mais de vaste zônes de forêts “originales” sont encore déboisées. On exporte beaucoup vers la Chine

The is an on-going on deforestry in Tasmania. Some areas are protected and have been declared national Parc. But there is a lot of cutting going on, decimating the remains of  the original (old) forests. A lot of wood is exported to China.

Cloudy Bay (Bruny Island) – it was raining the whole day / il a plu toute la journée 

Hartzview Vineyard – vignoble de Hartzview

This was originally a fruitfarm, established in 1920. In the 1970’s this land produced more than 20 tones of gooseberries each year, 40% of Australia’s total production. In the 80’s the production went over to wine grapes.

Ce domaine de production à l’origine maraîchaire fut établi en 1920. Dans les années 1970 plus de 20 tonnes de groseilles (groseilles à maquerau) étaient produites, représentant 40% de la production totale australienne. Dans les années 1980, la production maraîchaire devenant moins rentable, la vigne fut introduite, avec un succès patent.

During the picking season and until the early eighties , these simple huts were originally home to families of up to eight people. They have been preserved as outstanding examples of a way of life and a family-based industry that no longer exists in the Huon Valley

Durant la période de la cuillette et jusque dans les années 1980, ces simples cabanes servaient de logement pour des familles entières de parfois huit personnes. Elles ont été restaurées et conservées comme exemples d’un mode de vie  et d’une industrie basée sur la famille qui n’existe plus dans la vallée du Huon

D’Entrecasteaux Channel

Tahune Forest Airwalk Construction / promenade aérienne

Situated in the Tahune Forest Reserve by the Huon River, west of Geeveston. “Tahune” is aboriginal and means “peaceful place by running water” 

Situé dans la réserve forestière de Tahune, sur le fleuve Huon, à l’ouest de Geeveston. “Tahune” est un terme aborigène signifiant “un endroit paisible au bord un cours d’eau”

600 meters longs and 20 meter high (average) / 600 mètres de long et 20 mètres de haut (en moyenne)

Huon river

 

The Far South – L’extrême sud

Southport – our B&B for two days in this beautiful country house/ logeons chez l’habitant pour deux jours dans cette merveilleuse maison de campagne

Southport – photo: Wanda Michalak

Recherche Bay – “La fin de la route”

Les habitants originaux de cette région étaient des aborigènes nommés les Lyluquonny. Leur première rencontre avec des européens fut avec des français. ce fut une rencontre amicale que l’on peut qualifier d’ “échange culturel”. Les expéditions françaises étaient centrées sur l’étude scientifique de la flore, de la faune, de la géologie et des courants d’eau du pays de Van Diemen (future Australie). 

Plus tard, pour les aborigènes, le contact avec les immigrants britanniques fut moins amical. Les aborigènes furent déplacés vers l’île de Bruny (avant d’être finalement déportés vers Flinder Island)

************

The original inhabitants of this area were the Aboriginal people known as the Lyluequonny. Their first encounter with Europeans was with the French, an amicable meeting which could be considered a “cultural excange”. The French expeditions were focussed on the scientific study of native flora, fauna, geology and tghe waterways of Van Diemen’s Land.

Later, for the Aboriginals, contacts with British setllers was not as friendly. The Aboriginal people were removed from their country to Bruny Island.   

Recherche Bay – mouthing of Cockle Creek/embouchure de la Cockle Creek

Recherche Bay

Whale sculpture / Statue de baleine

La pêche à la baleine fut si intense vers le milieu du 19ème siècle que la population des baleines fut pratiquement totalement décimées en l’espace de quelques décennies. Ce monument a été érigé en l’honneur des baleines. Il représente un bébé baleine en grandeur nature.

South Cape Bay

plage sauvage, à l’extrême sud de la Tasmanie

Wallibi dans la forêt

Recherche Bay

 

Tasman Peninsula

Tasmania Devil / Diable de Tasmanie – Sarcophilus harrisii

The Tasmanian devil is a meat eating scavenging marsupial found only on the main land of Tasmania.

It is creature of the night and is rarely seen in the wild. The devil feeds mostly on dead animals; wallabies, possums and also birdsthat have reached life end. For a devil this is a feast and the largest of bones are easily broken up by the animal’s strong jaws.

Unfortunately in recent years the wild population has crashed due to a new type of fatal and contagious cancer. The cancer cells are passed from devil to devil by biting at mating and feeding time. It kills its new host in just five months.

The devils on these photos are hosted at the Tasmanian Devil Conservation Park at Taranna, on the Tasman Peninsula. The region is free of the devil cancer. 

Le diable de Tasmanie, à ne pas confondre avec le tigre de Tasmanie, est un marsupial carnivore que l’on ne trouve que sur l’île principale de Tasmanie.

C’est une créature nocturne que l’on ne voit que rarement le jour. Le diable se nourrit principalement de cadavres d’animaux: wallibis, possums et également des oiseaux ayant atteint la fin de leur vie. Pour le diable c’est un festin et les os les plus grands sont facilement mis en miettes grâce à ses puissantes mâchoires.

Malheureusement ces dernières années la population sauvage a sérieusement diminué en raison d’un nouveau type de cancer mortel et contagieux. Les cellules cancereuses sont transmises d’un diable à un autre par des morsures lors de l’accouplement ou en  se nourissant. La bête contaminée meurt en l’espace de cinq mois.

La région de la péninsule Tasmane et le Parc de Conservation du Diable de Tasmanie, ou les photos ci-jointes ont été prises, sont libres du cancer du diable.

young devil, born in the park / jeune diable, né dans le parc

Eastern Quoll – Dasyurus viverrinus

The Eastern quoll, like the Tasmanian devil. is a meat eating marsupial occuring only on Tasmania

Le Eastern quoll, come le diable de Tasmanie, est un marsupial carnivore que l’on ne trouve qu’en Tasmanie

Port Arthur Historic Site, the Penitentiary / Site historique de Port Arthur, le Pénitentier

Bâtiment ou fut détenu un célèbre résistant irlandais

Le complexe pénitentiaire est décrit comme étant un endroit sinistre, ou les prisonniers souffraient terriblement. Mais avec le beau temps accompagnant notre visite, cela avait plutôt l’air d’être un camp de vacances.  Come quoi le soleil peut créer des impressions trompeuses

 

Seven Miles Beach

last beach walk before departing / dernière promenade sur la  plage avant le départ  

In the meantime in the Netherlands

February 6, 2011

Just received from Dutch acquaintances the attached article taken from a regional newspaper and which was published in September 2010. It refers to major roadworks around Utrecht. It appears there is a Paul Scheublin, project manager working for the municipality of Leidsche Rijn. These friends of mine were asking if I was the guy. They understood it was someone else when they learned I was in Australia. also, the name is spelled slightly differently. This is funny, there are not many Schä(e)ublin’s in the Netherlands, and certainly not with the same first name and doing the kind of  job.

Des connaissances hollandaises m’ont fait parvenir un petit article qui avait été publié en septembre 2010 dans un journal régional. L’article fait référence à des travaux importants d’élargissement de l’autoroute autour de Utrecht, dans le centre du pays. Il mentionne un certain Paul Scheublin qui est chef de projet et qui travaille pour la municipalité de Leidsche Rijn. Ces amis croyaient que c’était moi mais on compris que c’était quelqu’un d’autre lorsqu’ils ont appris que j’étais en Australie. Aussi le nom est écrit légèrement differemment. C’est marrant car il n’y pas beaucoup de Schä(e)ublin en Hollande, certainement pas avec le même prénom et le même métier.

It’s a blast

February 6, 2011

Following photo and article appeared in the Feb 5-6 2011 Week End Australian Magazine. I hope the author and the photographer don’t mind me taking it over. I thought it might inspire some undecided swiss citizens who are to vote next week for or against holding military weapons at home

L’article ci-dessous a été publié dans l’hebdomadaire Week End Australian Magazine. J’ai pensé que cela pourrait inspirer les indécis voulant voter la semaine prochaine en Suisse pour ou contre la détention à domicile des armes militaires.

rue du Stand de Tire, cimetière

 

Dans cette ville, le bonheur est une arme chaude

On a besoin de se relaxer après 12.5 heures de travail au mont Whaleback, dans les mines à ciel ouvert de fer Billiton à Newman dans le Pilbara (Australie de l’Ouest – 1000km au nord de Perth). Bien sur on peut aller boire un verre au pub local ou faire du sport. Mais le loisir préféré pour un grand nombre de mineurs est le tire. 

Il y a pléthore de choix dans cette ville de 7000 habitants. Il y a un club du pistolet, une branche du “Sporting Shooters” (les tireurs sportifs), un grand choix d’armes de gros calibre et un club de tir sur cibles en argile. Pour ne pas mentionner un choix illimités de pestes – chameaux, dingos, chevaux suvages , ânes – autour de la ville que l’on peut prendre pour cible.

le club de tire sur cible d’argile sur la rue Gun Club a été établi en 1970, alors que la mine était exploitée depuis 3 ans (le gisement du Mont Whaleback a été découvert en 1957, mais un embargo sur l’exportation du minerai de fer – pour ne pas mentionnés les problèmes de transport jusqu’à Port Hetland, à 426 km  – ont retardé l’exploitation.

De nos jours, Newman offre une bonne récompense à ceux qui peuvent supporter l’isolement, la chaleur et le dur labeur. La plupart viennent avec un plan à court terme: gagner assez pour pouvoir se payer une maison ou rembourser une dette – et déguerpir au plus vite. Plusieurs restent un peu plus longtemps. Garett Melhuish, un mineur qui gère également le commerce Capricorn Firearms ( les armes à feu du Capricorne) était venu pour 2 ans et il est encore la 8 ans plus tard. “on peut vraiment s’habituer à l’argent” dit-il. 

Pas question de cela pour le le photographe venu de Melbourne et qui a pris cette photo alors qu’il était en mission pour un reportage sur le Mont Whaleback. Ce fut un job aller-retour, il n’a passé qu’une nuit dans la ville. “Et c’était assez pour moi” dit-il.